Burlesques Associés

Molière malgré lui

Quand la commedia dell’arte et le burlesque se rencontrent

Extraits de Presse : Nos deux bouffons se sont déchaînés, ils savent tout faire : danser,chanter, jouer la commedia, les acrobates, faire participer le public, changer de costumes et de look… et être médecins malgré eux. Ce numéro burlesque de funambules s’est terminé avec le duo de Stan et Oliver, rois de l’humour et du gag.

Pierre Prévost – Le Dauphiné libéré – 30 octobre 2008 –Festival de l’humour et de la création de Villard de Lans.

Chant, musique live, pirouettes et même danses, sous le signe du gag. D'où une constellation d'éclats de rire !… Merci ! Quel bien ça fait ! Les comédiens, vous l'aurez compris, portent tout ce bonheur à bras le corps. Cela entre trois chutes virtuosinueuses, cinq changements de costume, dix coups d'éventail et trois mille allers-retours de la scène aux gradins. Claire Néel - lestroiscoups.com - Avignon 2008


Guillaume Collignon et Jean Hervé Appéré ont l'art du travestissement intempestif et du naturellement vôtre pour la plus grande joie d'un public conquis qui se prête volontiers au jeu des allers-retours entre les comédiens et lui-même. Molière ne saurait s'indigner d'une interprétation aussi largement plurielle où l'on retrouve l'essentiel de la farce qui fit et fera toujours le rire de tous. Marianne M - La Marseillaise - 20 juillet 2009.

Entrer Instruments joués par Moustic & Mastoc : Ukulélé « Kiwaya », guitare renaissance « Didier Jarny », Cornet muet « Serge Delmas ».du texte